Musique, danse, costume péruvien et Pomme de Terre

Il y a bien longtemps, la Pomme de Terre de Craponne est arrivée de très loin. En effet, depuis plus de 8000 ans, ses ancêtres étaient cultivés sur les hauts plateaux du Pérou. Il a fallu les grands voyages des conquistadors pour que notre précieux tubercule fasse le grand saut des plateaux Péruviens au plateau de Craponne.

Terre de contrastes, avec ses pics montagneux à près de 7000 mètres d’altitude, éternellement sous un manteau de neige, ses déserts, ses forêts tropicales, ses rivières sauvages, ses lacs tranquilles, l’Amérique Latine est le berceau de peuples à caractères marqués et volontaires.

Nous retrouvons les empreintes des Mayas, des Astèques, des Incas, des Queshuas, principalement dans ses chants, ses danses, ses costumes.

Véritables tisserands, les Incas ont toujours attaché beaucoup d’importance à leurs vêtements. De nos jours encore, des femmes tissent devant leur porte, à genou. Les tenues traditionnelles sont conservées; elles sont d’une extrême richesse, d’une grande diversité, fabriquées de fibres et de pigments naturels, avec des graines, des plumes et tout élément provenant de la nature.

Le folklore du Pérou a intégré les traditions des immigrants Espagnols, puis Africains.