Des Hauts Plateaux des Andes au Plateau de Craponne
 
Depuis la création de la Confrérie de la Râpée et de la Fête Trifòla (2001), les producteurs constatent que la relance de la Pomme de Terre du Pays de Craponne suit son chemin.
 
Ce précieux tubercule que nous mettons à toutes les sauces et que nous avons presque chaque jour dans nos assiettes, n'est pas né d'hier. Il y a 8000 ans, il poussait déjà à l'état sauvage sur les Hauts Plateaux de la Cordillère des Andes et s'appelait “la Papa”.
 
Mal aimé lorsqu'il arrive en Europe, il n'est employé que pour nourrir les animaux. Poussant dans la terre, on ne reconnaît à la Pomme de Terre, à cette époque, que des effets maléfiques, d'autant plus qu'elle n'est pas citée dans la Bible.
 
Il faudra la persévérance et la supercherie d'Antonin Auguste Parmentier, avec l'aide de Louis XVI et de Marie-Antoinette, pour qu'elle arrive dans les assiettes de nos concitoyens.
 
Que de temps perdu quand on voit maintenant quels plats recherchés et délicieux en font nos chefs cuisiniers régionaux !